Je suis né dans une île amoureuse du vent...

Bonjour à tous.

C’est moi : jp

Je suis né dans une île amoureuse du vent…

Je suis Martiniquais et je vis au pays.

Voyages, culture, musique : tout m’intéresse, d’ici ou d’ailleurs.

J'aime : la cuisine de mon pays, lire un bon livre, le zouk et le blues, la biguine et le gwoka...


Eternel actif, je rêve de satisfaire mes passions d'humaniste et mon envie d'être utile.


Ma devise : "Exister est un fait, vivre est un art" (Frédéric LENOIR)



dimanche, février 03, 2013

Martinique : Georges E MAUVOIS l'indomptable



Inauguration de la rue Georges MAUVOIS à Case-Pilote en Martinique






C’est d’un homme que j’admire depuis longtemps déjà que je vais vous parler aujourd’hui.
Un homme de courage, autrefois militant indomptable  et aujourd’hui auteur témoin de son pays Martinique.

Cet homme, vous l’avez compris, est Georges E MAUVOIS.
Non pas le fils Georges Bernard MAUVOIS, surnommé Ti JO, qui fut mon ami, trop tôt disparu.

Mais le père : Georges Eleuthère MAUVOIS, dont le nom vient d’être attribué à une rue de Case-Pilote en Martinique.






Dans ma jeunesse, j’ai connu la famille MAUVOIS dans mon quartier des Terres Sainville.
Mais c’est à Bordeaux que j’ai rencontré Georges MAUVOIS, ou du moins son livre « Agénor Cacoul » qui a bercé mes premières années de quête identitaire d’antillais en métropole.

J’ai appris plus tard avec admiration que cet auteur engagé, communiste actif des années 60 en Martinique, refusant l’exil que l’Etat lui imposait, avait passé du statut de fonctionnaire des postes à celui d’éleveur de poulets et de producteur de miel.

Mais c’est plus tard, de retour au pays natal, que j’ai pris la mesure de la grandeur de l’homme.
Une pièce de théâtre de sa composition passait et repassait dans l’île, faisant la joie de la population : Man Chomil. Man Chomil, caricature des mœurs des agents des services postaux que l’auteur avait bien connues.




Et j’ai pu constater, avec ravissement, que Georges E MAUVOIS alignait, de manière méthodique, les parutions de livres s’enracinant tous dans le patrimoine martiniquais, allant de l’histoire de lieux ou de personnages martiniquais à la traduction en créole d’œuvres classiques telles  « Don Juan »de Molière ou « Antigone » de Sophocle…



C’est donc avec plaisir que je me suis rendu par ce matin de février 2013, à l’invitation qui m’avait été adressée et à l’hommage que Ralph Monplaisir, maire de la commune de Case-Pilote, et les amis de Georges E MAUVOIS, avaient préparé pour l’occasion.

Georges Eleuthère MAUVOIS, merci pour tes livres tous empreints de l’amour du pays.
Que ta rigueur personnelle nous serve d’exemple et nous invite à produire, pour le plus grand bien de notre Martinique.

Schoelcher, le 2 février 2013
Jean-Pierre MAURICE
 






Aucun commentaire: